LIVRAISON GRATUITE AVEC 50$ D'ACHATS* Détails

Quoi savoir lors de l'achat d'un matelas de sol

Accessoire pratique s’il en est un, le matelas de sol améliore le confort sous le sac de couchage tout en tenant lieu de couche isolante. Bref, il peut aisément faire toute la différence entre un sommeil réparateur et un réveil tout en douleurs.

Achat

Le choix du matelas de sol dépend d’une chose : le type d’excursion qu’on compte faire. Un jour, trois jours, une semaine? En autonomie, en milieu hostile ou dans des conditions de confort relatif (déplacements en voiture, camping de base, etc.)? Il existe trois grandes catégories de matelas de sol, et chacune présente ses avantages et ses inconvénients.

D’abord, le matelas gonflable est utilisé en camping surtout pour son confort, malgré son faible pouvoir isolant. Déjà encombrant et lourd à transporter, il nécessite au surplus l’utilisation d’une pompe, à moins d’avoir des poumons d’acier, ce qui augmente la charge des bagages. Il convient à ceux qui utilisent leur véhicule pour leurs sorties.

Ensuite, on peut aussi opter pour le matelas de mousse à cellules fermées, léger, mince et ferme. En plus de procurer un relatif effet isolant, ce type de matelas absorbe peu l’humidité et se transporte aisément, enroulé et fixé à l’extérieur du sac à dos. Il est vendu à un prix plus ou moins raisonnable, suivant sa teneur en Evazote (ou EVA), un matériau dense qui le rend plus robuste, plus isolant et plus flexible lorsque la température chute… tout en faisant augmenter son prix en conséquence.

Enfin, le matelas autogonflant s’avère un choix de plus en plus prisé. Très compressible, imperméable et durable, il offre un confort supérieur, jouit d’un bon pouvoir isolant et se gonfle rapidement de lui-même grâce à une couche de mousse emprisonnée dans une membrane étanche. Lorsqu’on enroule le matelas, on laisse la valve ouverte pour en expulser l’air, avant de la refermer; lorsqu’on l’utilise, on le déroule en ouvrant la valve : la mousse agit alors comme une véritable éponge à air et le matelas reprend sa forme originelle.

Hormis les matelas gonflables, les matelas de sol sont offerts en format pleine longueur ou trois-quart : dans ce dernier cas, le matelas est moins long et plus léger, mais on dort les pieds dans le vide. Pour les utilisateurs à forte carrure, certains modèles plus larges sont également disponibles.

Utilisation

Les matelas en mousse à cellules fermées n’ont qu’à être déroulés sous le sac de couchage pour être utilisés, alors que les matelas gonflable et autogonflant méritent qu’on vérifie la qualité du sol avant de les y installer : un caillou pointu, une racine proéminente ou toute saillie aiguë du sol pourrait les endommager.

Il n’est pas recommandé de dérouler un matelas de sol, quel qu’il soit, près d’une source variable de chaleur intense (feu de camp, poêle, etc.), ce qui pourrait l’endommager, voire faire fondre son revêtement.

La fermeté du matelas autogonflant peut être modifiée en insufflant ou en retirant un peu d’air hors de la valve. En revanche, l’utilisation d’un tel matelas est déconseillée l’hiver : il a tendance à rendre le sac de couchage humide, sa valve peut se geler lors du gonflage et on ne peut le réparer s’il se perfore, lorsqu’il fait très froid.

Pour transporter un matelas en mousse ou autogonflant, il faut simplement l’enrouler et l’attacher avec des courroies en velcro ou l’insérer dans un sac de compression, avant de l’attacher au sac à dos.

Entretien

Laver tout matelas de sol avec un chiffon ou une éponge légèrement humecté d’eau.

Pour entreposer le matelas de sol, déroulez-le et rangez-le dans un endroit aéré et sec, pour minimiser les impacts de l’humidité et empêcher la formation de mildiou. Pour leur part, les matelas autogonflants doivent être rangés à la verticale, bien gonflés, la valve ouverte.