Politique de retour bonifiée jusqu’au 6 janvier pour votre magasinage des fêtes Détails


Les protéines sont-elles toutes égales ?

Combien de fois ai-je entendu des sportifs me demander quelles étaient les meilleures protéines. Il y a une aura qui entoure les protéines chez les gens qui pratiquent des sports. Sont-elles toutes égales? À quel point devons-nous en consommer lorsqu’on pratique un sport? Le nutritionniste répond à vos questions!

Protéines végétales ou animales?

Toutes les protéines sont composées d’acides aminés. Notre corps est capable de fabriquer la plupart d’entre eux, mais huit sont « essentiels », c’est-à-dire que nous devons absolument nous les procurer dans notre alimentation. Lorsqu’on dit qu’une protéine est complète, c’est qu’elle comporte tous les acides aminés essentiels à notre corps et ce, dans les bonnes proportions. Les protéines animales, que l’on retrouve dans la viande, la volaille, le poisson, les œufs et les produits laitiers, sont des protéines complètes.

À l’exception du soya, les protéines végétales ne sont pas complètes. Elles ne fournissent donc pas tous les acides aminés nécessaires à notre corps. Alors, comment des sportifs végétariens peuvent-ils combler leurs besoins en protéines? Les meilleures sources végétales de protéines proviennent du soya (tofu, boisson végétale enrichie), des légumineuses, des noix et des graines. La vie étant bien faite, les protéines végétales se complètent entre elles. Par exemple, le blé contient en quantité importante des acides aminés essentiels dont les légumineuses sont dépourvues. Ainsi, en consommant dans un intervalle de 24 heures d’autres végétaux, comme des céréales et autres grains entiers, notre corps est capable de prendre les acides aminés de toutes ces sources et de les combiner pour répondre à nos besoins.

À moins de vous priver de produits céréaliers, ce qui risquerait fortement de nuire à votre performance à cause de l’importance des glucides, vous pouvez donc répondre à vos besoins en protéines autant avec des aliments animaux que végétaux.

Un steak ou un « shake »?

Les suppléments de protéines en poudre sont populaires parmi les gens qui pratiquent des sports, dont l’entraînement au gymnase. Les protéines sont notamment nécessaires à la réparation et à la fabrication des muscles.

Cependant, la plupart des gens pratiquant des sports pour le plaisir n’ont pas vraiment besoin d’ajouter des suppléments de protéines à leur alimentation. Souvent, les protéines consommées lors des repas sont suffisantes pour combler entièrement leurs besoins. L’alimentation nord-américaine est d’ailleurs habituellement trop riche en protéines!

Consommer une petite quantité de protéines après l’entraînement est bénéfique à la réparation des muscles. Les adeptes des protéines en poudre apprécient certainement la praticité de celles-ci. Cependant, il est tout à fait possible d’amener certains aliments pour combler ses besoins protéiques.

Par exemple, un yogourt, du lait, un « shake » maison ou des noix peuvent subvenir à vos besoins et fournir d’autres nutriments au corps.

Si vous pratiquez un sport ou vous entraînez dans le but de faire augmenter votre masse musculaire, il se peut que l’alimentation seule ne soit pas suffisante pour combler vos besoins en protéines. S’il s’agit d’un de vos objectifs, consulter un nutritionniste est une bonne idée. Non seulement pourra-t-il vous soutenir tout au long de votre processus, mais également vous diriger vers des suppléments sécuritaires si vos apports alimentaires ne suffisent pas.

Par : Bernard Lavallée
Nutritionniste, Dt. P., M.Sc