Politique de retour bonifiée jusqu’au 6 janvier pour votre magasinage des fêtes Détails

Découvrezou redécouvrezle ski alpin avec Marie-Claude Perron

Vous n’avez pas fait de ski depuis des années ou vous n’avez même jamais tenté l’expérience, mais vous aimeriez vous y mettre cette saison pour vivre de beaux moments en famille, rencontrer de nouvelles personnes ou simplement profiter de la nature au maximum ? Bonne nouvelle : le ski est un sport indiqué pour tous les âges (de 3 à 99 ans) ! Il n’est jamais trop tard pour s’y mettre (ou s’y remettre), et un nouveau type de pente, qu’on appelle terrains profilés, rend maintenant l’apprentissage de cette activité plus facile, plus agréable et plus sécuritaire.

Les avantages du ski alpin

Presque tous les skieurs partagent quelque chose en commun lorsqu’ils se mettent au ski alpin : l’amour de l’hiver. C’est probablement parce que le ski leur permet de voir et de vivre tous les beaux côtés de la saison : les paysages enneigés, le contraste entre l’air froid et le soleil qui réchauffe, la nature endormie…

De plus, le ski est un sport qui rassemble des gens de tous les âges et de tous les niveaux, et qui permet de passer du temps privilégié avec les amis, de faire de belles rencontres et de profiter de moments magiques en famille. D’ailleurs, si vous souhaitez commencer en même temps que vos enfants, lisez les conseils de nos experts pour initier votre enfant aux ski.

Comment se préparer

Être bien équipé pour le ski est primordial pour vivre une bonne expérience. Vous voulez vous assurer d’avoir un casque confortable et des lunettes de ski bien ajustées au niveau du visage et du nez (lorsque vous les portez avec un casque), ainsi que des skis et bâtons de la bonne grandeur. Vos skis devraient arriver entre vos yeux et votre front — plus ils sont courts, plus ils sont faciles à manier —, et le bas des paniers de vos bâtons devrait se trouver à la hauteur de votre coude lorsque vous placez ces derniers à l’envers.

Si vous commencez (ou recommencez) après une longue période d’arrêt, prenez un petit cours au préalable : ça fera toute la différence ! Vous adopterez tout de suite la bonne technique, vous obtiendrez des résultats plus rapidement et vous éviterez de vous blesser. Selon votre expérience passée comme skieur, vous aurez besoin d’un cours de 30 minutes ou de quelques cours d’une heure chacun avant de vous sentir à l’aise sur les pentes.

Où en faire

Marie-Claude est allée skier à la station de ski de Morin Heights, un magnifique domaine situé dans les Laurentides, à une heure de Montréal. Cette station a le grand avantage d’offrir des pistes de ski de fond et de raquette en plus de celles réservées au ski alpin, et elle compte une vingtaine de chalets de bois rond en location, de même qu’un spa à proximité. Voilà une excellente option pour passer une journée ou une fin de semaine en famille, puisque tout le monde peut y trouver son compte !

Toutes les stations de ski proposent des pistes pour débutants et offrent des cours : vous pouvez donc choisir votre centre de ski en fonction de son emplacement. Vous trouverez les stations les plus près de chez vous, ainsi que leurs conditions de ski, sur le site de l’Association des stations de ski du Québec.

Quoi porter

Pour se sentir à l’aise en ski, il faut être habillé en « pelures d’oignons » : des sous-vêtements en fibres synthétiques (pour garder au sec), un vêtement plus épais, comme une laine polaire (pour isoler) et, finalement, un manteau et pantalon de ski (pour couper le vent et garder la chaleur).

En choisissant votre manteau et votre pantalon de ski, gardez en tête ces quatre facteurs primordiaux à prendre en considération : l’isolation, l’imperméabilité, la respirabilité et le côté fonctionnel du produit.

Pour qu’un manteau soit imperméable tout en respirant, il doit comprendre une membrane de qualité sous son vêtement extérieur, et ses coutures doivent être scellées. Pour offrir une bonne isolation, l’important n’est pas qu’il soit épais, mais qu’il soit doté d’une technologie isolante de pointe, comme Omni-Heat ReflectiveMD ou TurboDownMD de Columbia. Finalement, pour être fonctionnel, le manteau devrait avoir un système de fermeture éclair stratégique pour favoriser la ventilation, être articulé au niveau des bras (afin que vous puissiez les plier facilement) et être assez long à l’arrière pour couvrir le bas du dos. Qui plus est, il devrait être muni d’un capuchon ergonomique qui soit compatible avec le casque et d’une jupe pare-neige.

Voyez Marie-Claude durant son cours de ski