Si l’été n’est pas encore tout à fait à nos portes, le soleil du printemps se pointe le bout du nez, caresse nos joues et fait fondre petit à petit la belle neige blanche qui craque sous nos pas. La température s’avère plus douce et l’envie de bouger est encore plus présente. C’est le moment idéal pour effectuer tranquillement la transition vers les sports d’été et de ranger les skis.


Afin que vous puissiez effectuer celle-ci de façon optimale et sans soucis, nous vous offrons quelques conseils. Il est primordial de bien vous adapter selon la température, le lieu et la saison.

Alterner intérieur/extérieur


Faire du sport, c’est aussi une question de casser la routine afin de ne pas perdre la motivation. Les changements de température fréquents lors du printemps peuvent parfois miner celle-ci. N’hésitez pas à alterner entre l’intérieur et l’extérieur afin de faire changement. Il pleut ou il y a trop de gadoue à l’extérieur? Faites un entraînement en salle. Le soleil plombe? Allez faire votre course, votre yoga ou une marche à l’extérieur.


Faire un sport semblable


Les sports d’hiver vous parlent énormément, mais pour ce qui est de ceux d’été c’est un peu plus difficile? Pensez à pratiquer un sport semblable à celui que vous faites en période hivernale. Par exemple, si vous êtes adeptes de la raquette pourquoi ne pas essayer le hiking? Si vous dévouez un amour sans fin au ski de fond, tentez l’aventure de la course ou encore du patin à roue alignées. Trouvez des similitudes entre votre sport d’hiver et le sport d’été désiré vous permettra d’effectuer une transition tout en douceur et surtout avec plaisir.

Adapter votre équipement/vêtements


Fait non négligeable, adapter ses vêtements ou encore son équipement permet une meilleure transition. Non seulement ça, mais aussi de réduire l’inconfort ou le risque de blessures. Il est temps de troquer manteau d’hiver pour manteau de printemps, souliers ou autres afin de ne pas être déjà en sueur après s’être simplement habillé. Adapter votre équipement vous permettra aussi de réduire l’usure de celui-ci ou encore d’éviter de le briser. Chaque saison amène son lot de défis, mais aussi ses particularités quant aux conditions météorologiques. Soyez prêts à toutes éventualités.

Adapter votre rythme

Si vous êtes de ceux qui ont mis leur entraînement sur pause pendant quelques semaines, recommencez à être actif graduellement. Le retour n’en sera que plus agréable. De plus, si vous couriez déjà à l’extérieur en hiver, vous serez en mesure d’augmenter la cadence peu à peu au même rythme que la fonte de la neige. Peu importe votre discipline, adaptez-vous aux conditions de pratique pour ainsi profiter pleinement et positivement du moment.

Trouver ce qu’il vous faut


Les changements de saisons ne sont pas toujours faciles pour diverses raisons et il est important de ne pas s’ajouter de stress avec le choix de votre sport. N’hésitez surtout pas à effectuer des tests afin de trouver celui qu’il vous faut et/ou faciliter la transition. Incluez de la course, du yoga, de la marche, de la randonnée, des entraînements extérieurs ou d’autres sports extérieurs à votre routine. Essayez-en quelques-uns afin de trouver la discipline parfaite pour vous, celle qui vous permettra de rester actif toute l’année. Pourquoi ne pas alterner entre ceux-ci? Parfois, effectuer une séance de yoga extérieure ou une petite course entre vos entraînements de vélo (ou autre), peut s’avérer salvateur et vous permettre de vous remettre dans le bain de l’activité physique.

À vos marques, prêts, transitionnez!