Politique de retour bonifiée jusqu’au 6 janvier pour votre magasinage des fêtes Détails


Le lunch, un jeu d’enfant !

Cet article a été écrit en collaboration avec Karine Mousseau, diététiste-nutritionniste.

Composer une boîte à lunch savoureuse, saine et qui respecte les règlements imposés par l’école semble parfois plus compliqué que de monter un meuble sans les instructions.

Si en plus votre enfant est difficile et revient à la maison avec sa boîte encore pleine, il y a de quoi être découragé. Pourtant, des gestes simples, comme inviter l’enfant en cuisine, imaginer des plats colorés et amusants ou encore lui faire découvrir de nouveaux aliments pas à pas, font toute la différence sur votre quotidien et sur son appétit!

Faire participer l’enfant

C’est prouvé, les enfants ont plus de facilité à manger ce qu’ils ont préparé. Inviter l’enfant dans la cuisine et le faire participer à l’élaboration de son lunch crée également un beau moment de complicité avec le parent et permet aux petits comme aux plus grands de se familiariser avec les goûts et les textures.

Il existe des recettes toutes simples que les enfants adorent, comme les boules d’énergie, parfaites pour le goûter. Les ingrédients peuvent être facilement interchangés en fonction des restrictions alimentaires de l’enfant ou des règlements de l’école (lactose, noix, œufs). Dattes, cacao, noix, gruau, fruits secs : à vous d’imaginer la recette parfaite.

Côté salé, le végé-pâté est plus simple à préparer qu’on le pense. Délicieux et nutritif, il remplace à merveille le pâté traditionnel dans un sandwich; avec une petite salade de tomates à côté, c’est un repas complet! Le web regorge de recettes incroyables et simples à faire en famille, n’hésitez pas à les explorer.

Vous pouvez aussi amener l’enfant avec vous au magasin pour qu’il choisisse lui-même sa boîte à lunch et sa bouteille d’eau, il participera ainsi à toutes les étapes de la préparation de son repas. Les accessoires pour enfants sont de plus en plus design et pratiques et donnent envie d’amener son lunch! Assurez-vous seulement de choisir des items sans BPA et qui vont au lave-vaisselle et au micro-ondes. Et surtout, n'oubliez pas les ustensiles!

S’amuser dans la présentation

On mange d’abord avec les yeux et les enfants sont particulièrement sensibles à la présentation de leur repas. Au lieu d’un seul grand plat, vous pourriez proposer à votre enfant plusieurs petits plats dans des contenants séparés ou dans une boîte compartimentée. C’est une manière originale de présenter des aliments variés et de miser sur les couleurs et les textures.

Dans vos petits plats, pensez à mettre des aliments qui se mangent aisément avec les doigts : œuf cuit dur, bébés carottes, tranches de concombre, trempette de houmous, mini-sandwichs, noix, fruits coupés. Afin de vous assurer de combler les besoins énergétiques de votre enfant, gardez en tête d’offrir au moins deux portions de légumes, une portion de protéines et une portion de céréales.

Autre astuce appréciée des enfants : des dessins dans l’assiette, comme un bonhomme en tomates cerises, une maison avec des tranches de sandwich... Faites parler l’artiste en vous et ne dites rien à l’enfant. Gageons qu’il sera heureux de vous parler de la surprise à son retour de l’école!

Présenter un seul nouvel aliment par semaine

Quinoa, choucroute, graines de sarrasin germées et sauce tamari... C’est peut-être un peu trop d’un coup, non? On a parfois envie de faire découvrir trop rapidement nos derniers coups de cœur culinaires à nos enfants. Prenez votre temps et ne forcez pas votre enfant à toujours manger ce qui vous plaît à vous en tant qu’adulte. Vous risqueriez de lui faire détester les betteraves pour plusieurs années!

Introduire un nouvel aliment par semaine peut être une belle idée, l’important est de respecter le rythme de l’enfant. Variez les présentations : si vous voulez lui faire manger du chou-fleur, cuisinez le légume de deux façons, par exemple en gratin et cru avec une trempette. Les nutritionnistes recommandent de ne pas cacher les aliments et de ne pas mentir : dites clairement à l’enfant ce qu’il va manger. Il n’aime pas? Tant pis, vous essayerez une prochaine fois avec une nouvelle recette. Il faut en moyenne entre 5 et 10 essais pour qu’un enfant accepte un nouvel aliment… parfois même plus!

Imaginer des boîtes à lunch colorées et échanger avec vos enfants sur ce qu’ils ont aimé ou non vous permettra de planifier des repas qui leur plaisent tout en étant équilibrés et faciles à préparer. Manger et cuisiner doivent toujours rester des moments de plaisir. N’hésitez pas à mettre à contribution vos enfants dans la cuisine, même les plus petits, pour qu’ils sentent, goûtent, touchent… La différence sur leurs goûts est souvent spectaculaire. Et n’oubliez pas qu’un enfant qui mange bien est un enfant qui grandit bien!

Karine Mousseau

Après des études en naturopathie, Karine a obtenu un baccalauréat en science de la nutrition à l’Université d’Ottawa. Vous pouvez la découvrir sur son site karinemousseau.com ou en consultation privée à Bromont et Longueuil.