Les bienfaits du retour au sport scolaire

Les journées commencent à raccourcir. Signe annonciateur que les vacances estivales tirent à leur fin et qu’enfants et adolescents rejoindront de nouveau les rangs. La routine pointe le bout de son nez et les sports scolaires aussi. Même s’ils ont bougé tout l’été, le fait de retourner aux sports scolaires ou récréatifs amène une multitude de bienfaits chez les jeunes.

 On le sait, ce n’est un secret pour personne, le sport a un impact positif dans la vie d’un adulte. Toutefois, un enfant ou un adolescent actif permettra à l’adulte en devenir qu’il est d’être non seulement en forme et en santé, mais aussi de profiter de tous les avantages à court, moyen et long terme d’être actif dès un jeune âge.

 Un développement sain

Le sport en général va bien plus loin qu’une simple activité physique. Les sports qui suivront votre enfant tout au long de l’année scolaire lui donneront l’occasion d’acquérir une maîtrise de ses habiletés motrices et de faire travailler ses muscles. Toute activité physique permet donc à vos enfants de se développer de façon saine tout en améliorant coordination, posture, agilité, équilibre, puissance, endurance et flexibilité. Des choses importantes afin d’assurer un développement sain chez les enfants et les adolescents.

 Pas que physique

Bien sûr, le sport a une incidence sur la santé physique actuelle de votre progéniture et sur celle du futur adulte qu’elle deviendra, mais le sport a aussi un avantage sur le côté affectif. L’adolescence est un moment charnier où l’estime de soi se développe largement et où le sport est un allié de taille. Faire une activité physique augmentera la confiance de l’adolescent en question afin d’avoir un rapport positif avec son corps.

 De plus, autant chez l’enfant que l’adolescent, la pratique d’un sport réduit le stress. Pourquoi? Tout simplement parce que celui-ci provoque la production de sérotonines et endorphines, des neurotransmetteurs qui favorisent un état de bien-être ainsi qu’une meilleure régulation de l’humeur. Du côté de l’anxiété, c’est plutôt le neurotransmetteur GABA qui a un effet positif sur celle-ci.

 Effet de groupe

Le sport scolaire, qu’il soit individuel ou non, offre l’opportunité de faire beaucoup de rencontres. L’effet immédiat de tout cela est que ça évite l’isolement. L’enfant et l’adolescent apprennent donc à interagir avec les autres et ainsi de travailler leurs aptitudes sociales. Ceci leur servira une fois adulte. De plus, être dans un groupe amène un grand sentiment d’appartenance à l’école où le jeune étudie, ce qui peut avoir un impact positif sur ses performances en classes.

 Réussite scolaire

Plusieurs apprentissages faits dans le cadre d’une pratique sportive peuvent être appliqués en classe. En participant à un sport, l’étudiant doit mémoriser des règles ainsi que des séquences de mouvements. Sans oublier la prise rapide d’une décision. Tout ça peut s’appliquer de belle façon dans son parcours scolaire, ses devoirs et tous les défis qui peuvent y être reliés. Mais, ce n’est pas tout, outre les apprentissages, le fait de bouger, la réduction du stress et tous les autres bienfaits regroupés offrent les meilleures dispositions possibles pour que le jeune puisse réussir à l’école.

 S’il est recommandé de bouger au moins 60 minutes par jour autant chez les enfants que les adolescents, l’important est de rester actif. Le retour aux sports scolaires permet de le faire sans trop déroger du planning familial, car ils sont intégrés à la routine. Ce qui ajoute une touche de facilité pour tout le monde. Pourquoi s’en priver lorsque bouger est si facile et si positif?